Lorsque vous jouez au poker, à la version Texas Hold’em en mode High, vous avez des combinaisons qui vont vous faire gagner plus souvent que d’autres du fait de la « force » que celles-ci déploient.

Dans cet article, nous allons vous démontrer qu’il est important d’apprendre les combinaisons et ensuite, nous allons vous décrire une par une ces combinaisons pour que vous les compreniez.

Pourquoi il est important d’apprendre les combinaisons de poker par cœur ?

Lors de votre partie de poker, que ce soit en ligne, c’est-à-dire sur Internet ou en mode physique, dans un casino terrestre ou dans votre club de poker, il faut que vous puissiez rapidement reconnaitre les combinaisons que vous seriez capable de réaliser, d’anticiper aussi sur ce que vos adversaires auraient la capacité de faire et ainsi de prendre les bonnes décisions.

Si vous ne les connaissez pas, vous risquez de vous focaliser sur votre jeu sans apporter d’importance aux autres joueurs et c’est là que vous pouvez vous faire facilement avoir.

La carte la plus forte

A défaut d’avoir une combinaison, si le jeu n’a pas été clément avec vous, vous présenterez alors en fin de manche, si vous avez décidé de continuer ou si le jeu vous y a mené malencontreusement, la carte la plus forte de votre main composée de 5 cartes (2 privées et 3 communes). A notre sens, il serait quasi suicidaire d’aller en fin de manche avec simplement une seule carte forte. Il est préférable de vous arrêter au flop si vous n’avez aucun début de combinaison.

La paire

C’est la combinaison la plus commune, celle que les joueurs présentent le plus souvent car c’est aussi la plus simple à obtenir. Elle correspond au fait d’avoir deux cartes qui seront de même valeur, exemple : un 3 de pique et un 3 de trèfle, donc une paire de 3.

Attention à ne pas s’emballer avec des mains trop faibles car il est fort probable qu’un des autres joueurs possède mieux.

La double paire

Ici, vous comprenez facilement à quoi cela correspond. Vous aurez dans votre jeu deux paires. Si vous avez une paire dans votre première distribution, il y aura donc une paire dans les cartes communes, cette paire n’a donc pas beaucoup de poids car disponible pour tous.

Le brelan

Cette combinaison est déjà plus sympa car elle bat toutes les mains n’ayant que des paires. Pour construire un brelan, il faut simplement que vous réunissiez 3 cartes avec une valeur égale comme par exemple un 10 de carreau, un 10 de pique et un 10 de trèfle.

La quinte

La quinte est aussi appelée suite. C’est normal car c’est lorsque les cartes vont se suivre, 5 au total, que vous êtes en situation de quinte. Si jamais vous aviez 6 cartes qui se suivent, alors vous prenez en compte les 5 plus fortes, exemple : 2, 3, 4, 5 et 6 de n’importe quelle couleur.

Le flush

Le flush, on l’appelle aussi la couleur. C’est alors logique, vous devez construire une main dans laquelle 5 cartes seraient de la même couleur (trèfle, carreau, pique ou cœur).

Le full

Le full est une combinaison très bien placée, elle paye souvent. Pour la construire, vous devez simplement réunir une paire, peu importe laquelle, ainsi qu’un brelan.

Le carré

Le carré est une combinaison mythique pour les joueurs de poker. Elle a souvent été reprise dans les films par exemple, mettant en scène le poker. Aujourd’hui, un carré, c’est tout simplement le fait de réunir 4 cartes qui auraient la même valeur, exemple : le 4 de pique, le 4 de trèfle, le 4 de cœur et le 4 de carreau.

La quinte flush

La quinte flush ou couleur suivie ne fait que de réunir ces deux combinaisons, deux en une.

La quinte flush royale

Celle-ci est la combinaison suprême : elle réunit l’as, le roi, la dame, le valet et le 10 d’une même couleur.

Nous pouvons vous garantir que les articles ci-dessous vous mèneront vers de nombreuses victoires au poker en ligne :