Quand on pense au poker, on pense inévitablement au bluff, cette drôle d’arme d’intimidation, ce mensonge audacieux qui peut contraindre les meilleurs joueurs à se coucher sous la pression adverse. Bluffer est un art au poker, et savoir exploiter la technique du bluff n’est pas donné à tout le monde. Dans le suivant article, nous vous apprendrons comment bluffer tout en assurant vos arrières et vous expliquerons quel est le moment idéal pour le faire.

Le bluff en quelques mots

C’est l’action qui consiste à faire se coucher votre adversaire alors que ce dernier possède une main bien meilleure que la vôtre. Il existe deux grandes familles de bluff qui s’utiliseront toutes deux avec parcimonie. La première est le bluff total, qui implique que le joueur bluffe alors qu’il a une main très faible et sans réelle opportunité de pouvoir l’améliorer. La deuxième forme est le semi-bluff. Il s’agit d’un bluff amorcé lors d’une relance à l’aide d’une main faible mais dont les possibilités d’amélioration sont véritablement importantes.

Réussir un maximum de bluff

Pour que vos tentatives de bluff fassent mouche le plus souvent possible, il est essentiel d’être imprévisible, c’est-à-dire de ne pas vous faire démasquer par vos adversaires. Aussi est-il conseillé de ne pas bluffer trop souvent. Si vous relancez à chaque fois, ils se douteront bien que votre jeu n’est pas aussi resplendissant que vous ne le laissez croire. N’hésitez donc pas à checker ou à vous coucher par moment, histoire de montrer que vous n’êtes pas insurmontable.

Remarquez également qu’il y a toujours un ou deux joueurs très attentifs dans l’auditoire. Evitez le plus souvent possible les actions inhabituelles, voire étranges. Si vous avez l’habitude de relancer peu de jetons à la River et que sur un coup de bluff vous décidez de vous lâcher et de relancer un nombre de jetons beaucoup plus importants, méfiez-vous. En effet, dans 50% des cas, vous serez terrasser par un joueur dont la main est tout juste moyenne, tout ça parce qu’il aura remarqué votre supercherie. Par conséquent, n’oubliez pas que le bluff s’utilise avec intelligence.

Ne jamais bluffer par plaisir

Cela va de soi, ne bluffez pas uniquement pour le plaisir de bluffer ! Vous devez choisir les mains que vous allez jouer avec astuce. Laissez tomber les mains vraiment trop faibles. En face d’un adversaire observateur, vous ne tiendrez probablement pas le coup. Lorsque vous utilisez le bluff, il faut avant tout connaitre vos limites, ne pas trop vouloir en faire. S’il ne faut pas bluffer trop souvent, il faut aussi éviter de toujours bluffer le même joueur adverse. A force, ce dernier va bien comprendre que vous êtes un petit plaisantin et il sera sans pitié avec vous. Pour terminer, il y a des moments où on peut bluffer, d’autres où cela est fortement déconseillé. Vous pouvez bluffer dès le Flop, ou à la River. Selon les différents moments de la partie, vous prendrez plus ou moins de risques en bluffant.

Nous pouvons vous garantir que les articles ci-dessous vous mèneront vers de nombreuses victoires au poker en ligne :