Fair-play & poker

Il y a les règles du jeu qu’il faut bien connaitre au poker comme ailleurs, mais il y a également les règles du « savoir-jouer » qui sont, de l’avis de tous les joueurs de poker, aussi importantes que les premières. Selon Alexis joueur professionnel et rédacteur au http://www.antoniapoker.com/, même lorsque les enjeux sont considérables, même quand la chance semble avoir déserté vos mains depuis trop longtemps, ces règles restent les garantes d’une civilité qui ne devrait jamais être négligée.

Règle numéro 1 : Ne pas ralentir le jeu.

Certes, vous avez droit à un temps de réflexion, mais sachez en user avec modération, car l’attente n’est agréable pour personne et vous seriez le premier à trouver cela déplaisant si l’un de vos partenaires de jeu en abusait.

Pire que cela, les distractions qui semblent passer avant le jeu. Parmi celles-ci, mentionnons les plus fréquentes qui sont la commande passée à la serveuse ou un message sur votre téléphone. Pendant que vous vaquez à vos occupations, les autres attendent, mais surtout ils reçoivent votre message selon lequel ils comptent « moins » que vos autres activités. Cela ne peut pas être bon.

Règle numéro 2 : Éviter les odeurs corporelles.

Les joueurs sont proches autour d’une table de poker, presque autant que dans le métro ou l’autobus. Les règles d’hygiène valables partout ailleurs le sont aussi au poker. Chacun a déjà fait l’expérience d’avoir à composer avec les odeurs de transpiration de son voisin. C’est un puissant répulsif. Le plaisir du jeu s’éloigne à grande vitesse dans de telles conditions.

Règle numéro 3 : Ne pas demander de voir les mains couchées.

Vous avez « le droit » de le faire, mais c’est très mal vu. Vous semblez lorsque vous agissez ainsi mettre en doute l’intégrité de l’un des joueurs. Ce geste peut aussi sembler louche aux autres partenaires de jeu qui peuvent dès lors vous soupçonner de chercher de l’information à des fins peu louables. L’ambiance changera rapidement autour de la table si vous faites une telle demande.

Règle numéro 4 : Parler (ou agir) lorsque ce n’est pas votre tour de le faire.

Pour vous, les choses sont peut-être claires et votre intervention ne vous semble pas dévoiler quoi que ce soit, mais c’est bien souvent une erreur. Et si l’un des joueurs change de décision suite à votre intervention hors de votre temps de parole, voici la porte ouverte à des frustrations dont personne ne veut. Pour éviter toute ambiguïté, l’on ne parle simplement pas lorsque ce n’est pas notre tour et l’on ne « prépare » pas ses cartes de manière trop évidente. Sinon, pourquoi ne pas ajouter une pancarte clignotante : « Je vais me coucher !!! » vous diront certains avec raison.

Règle numéro 5 : L’on ne célèbre pas sa victoire en présence des perdants.

Cette règle semble évidente, et pourtant… Parfois, emporté par la joie, l’on a envie de serrer tout le monde dans ses bras. Oups ! Ce que vous venez de gagner, d’autres viennent de le perdre. N’oublions jamais cela et obligeons-nous à avoir quitté la zone de la table avant de laisser éclater notre bonheur !